Une histoire de focale: la base.

Dernière mise à jour : 22 juin 2020

Pour ce premier post d'une série consacrée aux focales et donc dédié aux photographes débutants ou souhaitant débuter, il est je pense d'abord nécessaire de faire une brève explication de ce que sont les focales. Ceci n'est pas un cours, ni une explication approfondie, juste une première approche.



La focale c'est quoi ?

C'est la distance en millimètre entre l'optique et le foyer de l'image, que l'on va résumer plus simplement par le capteur.




Son influence?

Comme une loupe lorsque l'on va s'en approcher ou s'en éloigner, cette distance aura pour conséquence d'influer sur le champ de vision. Sur un capteur 24x36 mm qui est le plein format (qui était aussi le format standard de nos bonnes vieilles pellicules) sur lequel les focales sont standardisées, cela va approximativement du 10mm pour l'ultra grand-angle appelé aussi fish-eye (ou œil de poisson pour les anglophobes) au 600mm pour le long téléobjectif. Les focales plus standards se retrouvent plus couramment entre 16 et 200mm. Pour les capteur plus petits dit Aps-c (les boitiers les plus courants, les plus accessibles et les moins imposants) il faudra leur ajouter un facteur de 1,6 (chez Canon, 1,5 pour Nikon et Fujifilm par exemple). Un 18mm sur un Aps-c (Canon eos 700d) sera en réalité un 28mm (18x1,6=28,8). Les focales les plus courantes sont alors entre 10 et 135mm.

Pour faire simple voici un schéma sur le rapport entre les distance focales et l'angle de vision qui correspond au type de photo.

Comme vous le voyez donc, la focale va influencer sur vôtre angle de vision, mais pas que. Cela va aussi, a cadrage égal du sujet à photographier, influencer la déformation due aux contraintes techniques de certains objectifs mais aussi sur la perspective. Un arrière plan va paraitre bien plus gros avec une grande focale. Si vous voulez faire apparaitre en grand une montagne loin dans le paysage dans vôtre photo de paysage ou de portrait, pas de secret, choisir une focale à minima de 100mm. Essayez à 24mm elle apparaitra bien loin et ne sera plus une composante de vôtre photo. A ouverture égale l'arrière-plan sera aussi plus flou sur des grandes focales, mais on ne va pas s'étendre sur ce sujet aujourd'hui.


J'ai fait le test avec mon nounours Pixel:


Attention lorsque vous être trop prêt avec un grand angle, cela déforme!

On dit que c'est le 50mm qui a un rendu naturel des perspectives, celui qui correspond le plus à l’œil humain. Si vous ne savez pas quelle focale choisir et que vous tenez à restituer ce que vous voyez, choisissez cette focale. Pour du portrait on va éviter à tout prix les grands angles sinon on obtient ces déformations comme sur le 16mm. On va shooter au delà de 50 voir 35 mm maximum pour du portrait. En dessous cela va devoir nécessiter d'être trop proche du modèle, sauf si l'on cadre très large. Personnellement je fais du portrait essentiellement avec mon fixe 50mm (j'aime les plans larges niveau buste en incluant le décor), mais aussi avec un fixe 85mm et le zoom 70-200 mm.


Mes focales fixes 50 et 85 mm f/1.8

Objectifs zooms et focales fixes.

Vous savez maintenant ce qu'est un objectif 24-105mm: c'est un zoom dont la focale varie entre 24 et 105mm. Il y a aussi les focales fixes, c'est a dire un objectif à l'unique focale. Les standards sont 24, 35, 50, 85, 100 mm etc... Mais pourquoi me direz-vous choisir une focale fixe, alors qu'il existe des zooms plus polyvalents?

Pour bien des raisons:

  • Son cout: une focale fixe est plus simple à fabriquer et est donc moins chère. Rapport qualité/prix imbattable.

  • Sa luminosité: une focale fixe à un diaphragme qui couramment ouvre à partir de f/1.8 (voir jusqu'à 1.2) au lieu de f/3.5 pour les zooms. On gagne au minima un stop de lumière donc on réduit de moitié la sensibilité du capteur en condition de faible luminosité où l'autofocus patine aussi un peu moins. J'y reviendrai dans un autre article.

  • Son encombrement: de part sa conception une focale fixe est généralement plus petite et plus légère qu'un zoom. Sur de longues séances de shootings cela peut se ressentir sur le bras à la fin de la journée, j'ai déjà dû shooter pendant quelques heures plusieurs jours d'affilé et le fixe m'a été bien appréciable! Il l'est aussi lorsque l'on souhaite être discret, en ville ou en voyage notamment. Le gros zoom du plein format c'est pas toujours ce qu'il y a de mieux pour passer incognito. Bien qu'aujourd'hui certaines fixes soient assez imposantes (grosses lentilles, stabilisateur...)

  • Sa qualité optique. Là aussi sa conception et sa focale unique permet d'avoir une qualité d'image très belle et uniforme, bien meilleure que les zooms. Surtout à certains prix!

Mon zoom 24-105 et ma focale fixe pour les portraits, un 85mm. Ouverture max f/4 pour le zoom et f/1.8 pour le fixe! Différence de taille et de poid aussi.

Alors que choisir?


Si vous voulez un objectif à tout faire.

Qui est bon en tout n'excelle en rien. Forcément il va falloir faire des concessions au niveau de la qualité optique. Mais évidement vous l'aurez compris le zoom standard est celui qu'il vous faut.

En aps-c un 17-55, 15-45, 18-55 et même 18-135. J'éviterai les objectifs type 18-200 ou même 18-300, qui comme les restaurants qui vous fournissent un menu avec une carte à rallonge, on risque d'être déçu au moment de déguster.

En plein format, il y a les classiques 24-70 et 24-105 qui font le job.


Si vous voulez voyager léger, en mode touriste.

Une focale fixe 24 ou 35 mm sera le top. Et le 35 vous permettra aussi de faire des portraits.

En plein format un fixe 35 ou 50 mm.

De plus, la focale fixe va aiguiser vôtre créativité, mais ça j'en parlerai dans un autre article.


Faire exclusivement du portrait

50mm minimum en fixe. Léger avec de beaux flous d'arrière-plan.


Faire un reportage

Il vous faudra être versatile et vous adapter rapidement. Optez pour un zoom standard.


Faire de l'animalier

Un zoom qui porte au minimum à 200 ou 300mm. Et même 400 ou 600mm selon ce que vous souhaitez photographier. Ou alors équipez-vous en plus d'une lentille multiplicateur de focale avec facteur d'agrandissement 1.4x ou 2x (attention vérifiez d'abord si c'est compatible avec vôtre objectif).

Les fixes sont à oublier sauf si vous avez une bonne avance en banque...



Conclusion


Vous saurez désormais ce que ce signifie par exemple 16mm lorsque vous lirez les exifs (ou autrement dit les données) de mes photos.

Le choix d'une focale ne se fait jamais au hasard. C'est pour cela que je trouve les focales fixes plus formatrices que les zooms, trop confortables que l'on tourne sans se soucier de rien, ni même de bouger pour changer de point de vue. Commencez par une focale fixe, dans l'idéal 35mm en aps-c et 50mm en plein format, et reprenez ensuite vôtre zoom livré en kit avec vôtre appareil et vous verrez que vous serrez surpris de vous en servir différemment, à choisir la focale sur la bague de zoom avant de shooter. C'est surprenant et le résultat s'en ressentira.


Si vous avez des questions ou des avis, n'hésitez pas à me les laisser par commentaires.

On termine avec une compilation de quelques unes de mes photos, avec des focales différentes.